Informations générals
Barranco del Infierno
Teide parc national
Teno montagne
Plages
Le nord de l'île
Hotel Bahia Principe
Météo et climat
Aéroports
D'autres infos
Location de voitures
Climat canarien
Mentions légales
Service scanne
Banniére

Le parc national de Teide dans le coeur de l'île de Ténérife

Scan-Service

Un Highlight absolut et ainsi une nécessité pour chaque visiteur de Ténérife est une visite au Parque Nacional de Las Cañadas del Teide. Moi personnellement m'a plu ce parc national, que je l'ai déjá visité deux fois. Les images correspondantes sont originaires de deux différentes tours, comme on peut le reconnaître sans difficulté dans les images du sommet.

Une visite dans le par national de Teide est toujours une tour journaliére, amême si on ne fait aucune randonnée. Car la traversée de tout le parc national est pratiquement identique qu'une tour compléte sur l'île. Au total conduit quatre routes vers le parc national: á partir du nord conduisent deux routes de Puerto de la Cruz et de La Laguna vers le parc national. A partir du sud se rencontrent dans le parc national une route vers Vilaflor et une autre de Guía de Isora ou bien Chío.

Le parc national de Teide sur la carte

Sur la route de Vilaflor se succédent une lacet á l'autre; Vilaflor se situe dans une hauteur de 1160 m. Non seulement la route jusqu'á Vilaflor mais aussi celle jusqu'au parc national est bien bonne pour la conduite. Elle dure longtemps et l'estomac nous donne le signal, qu'il est aussi en vacances... moins spectaculaire est aussi la route de Puerto de la Cruz. Il ne reste ainsi la plus bonne route qu'on pourra conduire, celle de la traversée de tout l'île, en faite de Guía de Isora vers La Laguna ou inversement.

Cette route a une longueur d'environ 100 km; Les rues sont trés bien construites et ainsi agréablement conduisibles. Car on doit planifier pour cette tour vraiment une journée entiére, il est agréable, si on retourne confortablement sur l'autoroute vers le lieu d'origine.

Beaucoup de plaisir lors d'une tournée journaliére autour du parc national de Teide. On commence de Guía de Isora.

Départ vers la matinée

Il est vraiment indifférent de quelle île on fait le départ, on est toujours pour deux heures au maximum dans le parc national Teide. Mais l'heure de départ joue un rôle important. Les montagnes élevées sont déjá connues, qu'elles influencent le temps á court terme. Typiquement cela est le cas vers la matinée dans les hautes montagnes, quand l'air est encore frais et les parois rocheuses ne sont pas encore chauffées du soleil, le tout reste clair comme un cristal, pendant qu'á l'aprés-midi se forment des nuages.

Le sommet de Teide á l'aube Vue d'ouest sur le Teide vers le déclin du jour

Lors de ma premiére tournée, quand j'avais atteint vers l'aprés-midi la hauteur, la Teide a été déjá couvert avec un petit capot indisparable. Lors de la deuxiéme tournée je m'est mis en connaissance tôt pendant le déclin du jour, qu'il n' y a aucune petite nuage au sommet. Et aprés il signifiait: de prendre la voiture et de consuire vers le parc national

Mais il y a aussi une autre raison, pourquoi on devait faire le départ tôt dans la matinée (avant 8 heures): entre 8 et 9 heures partent les gros bus de voyage vers le parc national. Ils apportent journaliérement des milliers de touristes de tout endroit de l'île vers cette merveilleuse région. Naturellement bouchaient les bus les routes; mais également á partir des perspectives il est agréable, quand on est entouré de centaine d'être humain et positionné pour la premiére fois devant la caméra.

Le parcours vers le parc national

Celui qui pense maintenant, que le parcours vers le parc national est un peu monotone, qu'on doit la finir le plus rapidement possible pour savourer le parc national, celui-ci je l'instruit á chacun. Finalement on débute son parocurs á une hauteur de mer de 0 m qui s'augmente progressivement vers plus de 2300 m. De sorte qu'on éprouve accélérement toutes les sortes de végétations naturelles pendant tout le parcours.

Trajet á travers les arbres de pin Gros champs de lave avec quelques pins d'environ 1700m de hauteur

Le parcours jusqu'á Guía de Isora nous apporte vraiment cette espérance derriére nous. Succéssivement Il doit maintenant être évident qu'un petit endroit appelé Chío commence avec une augmentation permanente de 600 m. Pendant que tout était au début encore vert et multicolore, il ne dure pas longtemps jusqu'on se trouve nouvellement dans les immenses forêts de pin. La route conduit tout droit á travers ces forêts. Le paysage paraît pour l'un infini, mais le spectacle de couleurs du ciel bleu, arbres verts, rochers marrons et des routes grises est absolument fascinent et apparaît d'abord sans fin.

Une des vues fascinentes sur le Teide á une hauteur d'environ 2000m Vue á partir de Mirador de Chio

Car la route est agréablement droite, on parcourt rapidement nos kilométres. En conclusion on quitte les forêts denses de pin, et la Montaña de Abeque, de laquelle on peut regarder l'île voisine La Palma lors d'un beau temps, et entre dans le Parque Nacional del Teide. Aprés la multicoloration des forêts de pin on se trouve dans une région de lave, oú dominaient les rochers et les masses de lave solidifiées. Isolément poussent également les premiers pins á partir des masses de lave fertiles.

Si on circule vers la matinée sur la route, on est presque seul, de maniére qu'on s'arrête l'une ou l'autre fois pour photographier. Une place officielle de repos et de perspective est le Mirador de Chio á plus de 2100 m de hauteur. Ici on voit des masses noircies de lave si comme elles étaient lá-bas stockées. On apercoit toujours le sommet de Teide, qu'on peut l'entourer á partir du côté sud.

Las Cañadas

Sur notre parcours on atteint enfin un niveau élevé de Cañadas, qui s'éléve sur des hauteurs entre 1900m et 2300m. Avec des dimensions de 16 km x 10 km forme le grande chaudiére de cratére (appelée Caldera) le composant principal du Parque Nacional del Teide aménagé en 1954. La Caldera est délimitée du sud de Montaña de las Cañadas, et du nord de Teide et de Montaña Blanca.

Les rochers bizzars de Montaña de Las Cañadas La route infiniment longue dans Llano de Ucanca

La Caldera der Cañadas est naît avant environ 170.000 années, quand les puissants glissements de terrain glissaient du nord de l'île vers la mer. De la chaudiére ronde ne reste aujourd'hui qu'une forme de fer dans les bassins de sud, car le nord de Caldera a été renversé au fils de années de plusieurs éruptions. Dans Cañadas brille presque toujours le soleil, car la limite des alizés nuageuses se trouve á environ 1700 m.

Dans le Parque Nacional de Lad Cañadas del Teide on vit comme visiteur l'expérience d'un spectacle naturel varié. Des flux de magma solidifiés, terrils de cendre accumulés, blocs rocheux á arêtes vives, champs laitiers fraîchement coupés et de grandes laves déplacent les visiteurs dans un monde virtuel d'apparence, qu'on ne connaît que dans les films de science-fiction. En plus de cela viennent les paysages de la lune, endroits en forme de désert, rochers rouges et jaunes lumineux - un spectable indescriptible de couleurs et formations. Fascinents ne sont pas seulement la nature et les rochers, mais seulement beau, qu'on peut conduire largement des kilométres sur un niveau élevé de plus de 2000 m.

Roques de Garcia

Aprés qu'on a déjá traversé les premiers kilométres dans Cañadas on atteint le point le plus culminant de la tour á proximité de Nacional de las Cañadas, le Roques de Garcia ou tout simplement: Los Roques. Le Parador Nacional de las Cañadas est d'ailleurs le hôtel canarien le plus élevé, avec une propre piscine, un trés bon restaurant et naturellement une formidable ambiance.

Roques de Garcia avec le Teide á l'arriére-plan Le niveau élevé Llano de Ucanca

A Roques de Garcia il s'agit d'une formation rocheuse formidable et extrênement bizzare. Sur une hauteur de 1000 m environ se rangent les rochers en format d'aguille dans de différentes couleurs. Les rochers se composent de différents niveaux de différentes éruptions, qui explosaient différemment rapides. Car les surfaces mous se trouvant aux fils de millions d'années en bas des rochers s'effondrent une aprés l'autre. Ainsi ces rochers sont vraiment spectaculaires, quand le somptueux Teide brille dans l'arriére-plan.

Los Roques de Garcia Le plus célébre rocher appelé Roque Cinchado

Le plus célébre rocher de Roques de Garcia est celui de Roque Cinchado, qui peut être identifié meilleurement á partir des différents niveaux rocheux. Que ce rocher s'éffondra n'importe quand sous son actuelle fondation étroite.

Du parking de Roques de Garcia on peut augmenter environ 50 m dans une zone d'accés interdit. De lá-bas on sera récompensé d'une vue magnifique dans Llano de Ucanca (plan d'Ucanca). On voit d'un seul coup, quelle distance on a déjá traversé dans le parc national; on voit aussi d'un coup la plus grande partie de Montaña de Las Cañadas; et on a ainsi une vue somptueuse sur un Teide apparu mejestueusement.

Pico del Teide

Aprés la visite de Roques de Garcia on a déjá effectué la partie la plus spectaculaire de son excursion autour du parc national de Teide. La prochaine station est comme d'habitude celle du téléférique dans une hauteur de 2350 m. Le Teleférico fait monter les visiteurs dans moins de 10 minutes á la station de montagne La Rambleta se trouvant autour des 3550 m. Le train circule seulement lors d'un beau temps, pas en hiver oú il est couvert de glace et même pas en mois de mai, quand des travaux de maintenance seront éffectués.

Une vue spectaculaire du Pico del Teide; á droite les poteaux du téléférique Clairement identifiable est le bord de cratére du Pico del Teide

Une rampe avec le téléférique est normalement á éprouver; celui qui a de la malchance, que le téléférique est fermé pour les raisons déjá indiquées, il ne doit pas être frustrer. Il ne nous manquera pas beaucoup, car on est seulement transporté vers la plate-forme de perspective. Pour l'ascension vers le sommet on a besoin d'une autorisation spéciale.

Pour beaucoup de visiteurs de Teide représentent les 2300 m de hauteurdu parc national un défi de santé. La montée rapide vers une hauteur de 3500 m provoque des problémes cardio-vasculaires. A cause de cela il est indispensable, de s'abituer en premier á l'air des montagnes, pour effectuer ce parcours. Celui qui n'arrive pas au téléférique de bonne heure, doit s'attendre á des périodes d'attentes de 3 heures.

Car avec le téléférique on ne sera transporté qu'á une hauteur de 3550m vers la station de montagne de La Rambleta, et que le bord de cratére se trouve qu'un une hauteur de 3718 m, on n'aura une vue fascinente que sur Montaña de Las Cañadas. Car on a un contre-jours habituel, on ne peut même pas faire des belles photos.

Le retour vers La Laguna

En faite on a maintenant tout aperçu: le Teide lui-même, les célébres Los Roques, le plan élevé Cañadas, différentes sortes de paysage ect. Maintenant il ne sont que 50 km jusqu'á La Laguna pour finir la tour. De la station du téléférique il dure toutefois au moins une demi-heure, jusqu'au départ définitif. Au coure de la route on a encore des vues, qui sont aussi somptueuses que celles déjá effectuées.

Le Teide avec un petit capot vu de l'observatoire

D'abord offre le trajet de différents points de vue á travers le haut plateau, á partir desquels on peut voir d'une part le Teide de différentes parties, d'autre part la lune et les paysages déserteux et de visiter les formations rocheux. Avant que la route se bifurque se trouve le centre de visiteurs. Dans le Centro de Visitantes on apprend sur une petite tour le tout sur la naissance de Ténérife et sur l'archipel canarien et bien entendu sur les actuelles histoires de l'île.

Le Teide vu de l'observatoire

La route conduit á gauche vers Puerto de la Cruz sur des chemins inconfortables et non attractifs. Elle conduit á droite vers l'obsercatoire á une hauteur de 200 m. Lá-bas on peut s'informer sur le travail des astronomes. On méritait beaucoup plus, si on jete de lá-bas un coup d'oeil sur le Teide (voir les deux photos).

Gran Canaria en franchissant la couverture d'alizé de nuages

Quelques kilométres plus tard on peut regarder la ville de Puerto de la Cruz á une hauteur de 2000 m (coir photo sur les pages correspondantes). Et celui qui a plus de chance, il sera récompensé sur sa droite avec une vue inoubliable en traversant la couverture d'alizé de nuages éloigné jusqu'á environ 70 km de l'île voisine Gran Canaria. Ma photo ne peut pas reproduire cette vue á cause du rayonnement du soleil. Mais celui qui savoure personnellement cette vue, il l'a déjá enregistré pour un moment dans sa mémoire.

En fin de compte on s'effonce encore une fois dans les forêts de pin et dans l'espace d'une demi-heure on sort dans la La Laguna, oú on rencontre directement l'autoroute. J'espére, que cette tour á travers le parc national de Teide t'a fait plaisir!

Retour vers la table de matiére Ténérife